Suivez le guide :

  1. Le parquet : matériau perçu comme noble
  2. Un parquet n'en vaut pas un autre :
    1. Parquet stratifié
    2. Parquet contrecollé
    3. Parquet en bois massif

Le parquet : matériau perçu comme noble

Le bois, de façon générale, est perçu comme un matériau noble qui apporte une certaine chaleur à une pièce tout en offrant un coté cosy. Un beau parquet en est le parfait exemple. Tout le monde ou presque considère un parquet comme un choix noble, écologique et durable.

Un parquet n'en vaut pas un autre

Sauf que, tous les parquets ne sont pas franchement très écologiques ni constitués de bois franchement nobles ni durables, et même ne sont pas toujours constitués que de bois. Et cela se ressent très clairement sur le prix d'achat qui varie du simple au quadruple très rapidement.

Pour beaucoup de gens, un parquet ce sont des lames en bois qui proviennent d'un arbre coupé, raboté et séché comme à l'ancienne mais voilà, ce n'est plus vraiment le cas aujourd'hui. Bien que le parquet traditionnel existe encore et apporte réellement cette noblesse, d'autres types sont apparus sur le marché à des prix plus attractifs et plus simples à monter mais qui n'ont de nobles que l'apparence.

Aujourd'hui, nous pouvons distinctement catégoriser trois types de parquet :

Le parquet stratifié

Peut-on encore vraiment de bois lorsque l'on parle de stratifié ? Pas vraiment en fait. Ces lames sont constituées de plusieurs éléments à base de plastique sur la couche supérieure d'usure et de fibres de bois agglomérés à l'aide de résines pour constituer la substance sur laquelle viendra se coller un décor. Il s'agit donc d'une création purement et simplement mais qui, il faut bien le dire, donne le plus bel effet sur les modèles haut de gamme.

L'assemblage des lames se fait grâce à des languettes finement découpées et qui permettent un emboitement parfait des lames. Sur le papier cela est génial, sauf que, si vous avez besoin de retirer une lame cassée ou abimée, et bien vous allez vous amuser sans tout enlever. De plus, ces languettes sont fragiles et nécessitent un ajustement impeccable lorsqu'on pose le parquet sous peine de les casser irrémédiablement.

C'est le parquet le moins onéreux et le plus simple à poser mais c'est aussi le plus fragile à moyen/long terme. Soit la couche de revêtement s'use rapidement sous les agressions des produits de nettoyage et des passage répétés, soit le revêtement saute au moindre coup de talon ou lorsque vous faites tomber quelque chose. C'est donc à prendre en compte. Et même s'il est vrai que certains modèles donnent l'apparence d'un parquet massif à l'ancienne, en s'approchant on se rend vite compte de la supercherie.

Le parquet lamellé-collé ou contrecollé

Nous voici déjà sur autre chose comme produit. La technique du lamellé-collé n'est pas uniquement utilisée pour les lames de parquet mais aussi dans les éléments structurels telles que des poutres ou des éléments de charpente. La solidité qu'offre cette technique est indiscutable, elle est même supérieure à du bois massif.

Une lame de parquet contrecollé est constituée de 3 couches assemblées les unes sur les autres :

Il n'y a donc qu'une petite partie de la lame qui est constitué de bois massif. Néanmoins, les performances mécaniques et de longévité sont tout à fait respectables pour un prix nettement plus abordable qu'une lame en bois massif.

Le parquet en bois massif

Le must en matière de parquet puisque les lames en bois massif sont constituées à 100% de bois d'essence noble (ou parfois un peu moins). Malheureusement un parquet massif n'est pas accessible à toutes les bourses, et encore moins avec les récents problèmes de pénurie et d'inflation que la filière bois a largement répercutée sur le client final.

L'assemblage peut se faire de la même manière qu'avec du contrecollé, c'est à dire par collage ou clouage. L'avantage principal par rapport au stratifié est que changer une lame est bien plus simple avec du lamellé-collé ou du massif, en plus évidemment d'une esthétique très au-dessus.

Autant en stratifié/contrecollé vous serez limités en matière de formes et de motifs pour votre parquet, autant en massif toutes les poses sont possibles : que ce soit à joints perdus, à la Française ou en pointe de Hongrie. À ce sujet, consultez notre article sur les possibilités de poses d'un parquet massif en dessous de cet article.

Que ce soit d'un point de vue durabilité, esthétique, déformation ou solidité, il n'y aura jamais rien de mieux que le massif. Certains parquets peuvent durer de très nombreuses décennies s'ils sont convenablement entretenus et protégés de l'humidité.

Pour aller plus loin :