Sommaire du tutoriel

  1. Avant de commencer :
    1. Outillage nécessaire
    2. Matériaux nécessaires
    3. Moyens humains nécessaires
    4. Temps nécessaire
  1. Étapes de réalisation :
    1. Prise des niveaux et aplombs
    2. Marquage des repères
    3. Traçage de l'aplomb du châssis
    4. Découpe des tasseaux verticaux
    5. Marquage des trous de perçage
    6. Perçage des tasseaux verticaux
    7. Perçage de l'encadrement vertical
    8. Chevillage de l'encadrement
    9. Fraisage du tasseau
    10. Fixation des tasseaux verticaux
    11. Fixation des tasseaux horizontaux
    12. Perçage des tasseaux de renfort
    13. Fraisage des tasseaux de renfort
    14. Fixation des tasseaux de renfort
    15. Masquage des têtes de vis
    16. Lissage de la pate à bois
    17. Ponçage de la pate à bois
    18. Ponçage du châssis complet
    19. Mise en peinture du châssis
    20. Application du mastic pour la fixation des vitres
    21. Application des vitres
    22. Conception du second châssis
    23. Assemblage des éléments
    24. Fixation définitive du second châssis
    25. Peinture de la seconde structure

Préalable à la bonne réalisation de ce tutoriel

Outillage nécessaire

Matériaux nécessaires

Moyens humains nécessaires

Le principe dans ce tutoriel est que vous soyez en mesure de réaliser la verrière vous-même sans aide supplémentaire. Selon la dimension des vitres que vous aurez choisi il vous faudra néanmoins peut-être de l'aide, mais généralement la taille des vitres pour une verrière est très raisonnable.

Temps nécessaire

Environ 2 jours avec les temps de séchage.

1 : Prise des niveaux et aplombs

Prise des niveaux et aplombs Primordiale avant de commencer quoi que ce soit. Vous devez vérifier que l'encadrement horizontal est bien à niveau et que l'encadrement vertical est bien d'aplomb. C'est essentiel car les découpes des tasseaux et des vitres sur un encadrement mal conçu serait une vraie galère. Si votre encadrement est mauvais, corrigez-le avant d'entamer la fabrication de la verrière. Si vous ne pouvez pas corriger, il faudra prévoir de quoi masquer les écarts entre les tasseaux et l'encadrement à l'aide de mastic à peindre par exemple.

2 : Marquage des repères

Marquage des repères Avec votre mètre ruban, mesurez la largeur de l'encadrement. Il faut penser que sur cette largeur vous devrez pouvoir additionner 2 largeurs de tasseaux et la largeur d'une vitre. Par exemple, si la largeur de votre encadrement = 10cm, vous pourrez utiliser des tasseaux en 2.2cm + une vitre en 0.5 = (2.2x2)+0.5cm = 4.9cm, ce qui laisse un jeu de chaque coté de l'encadrement suffisant. Une fois la mesure effectuée, marquez les limites du châssis de la verrière des deux cotés et à chaque angle!

3 : Traçage de l'aplomb du châssis

Traçage de l'aplomb du châssis Pour obtenir un résultat visuel de qualité, l'aplomb doit être parfait. Pour se faire, à l'aide de votre niveau à bulles que vous placerez à l'intérieur de vos repères précédemment tracés, vous allez tracer sur toute la hauteur de l'encadrement une ligne bien visible au crayon de bois. L'opération est à réaliser des deux cotés.

4 : Découpe des tasseaux verticaux

Découpe des tasseaux verticaux Il est délicat de construire un châssis et de l'encastrer par la suite dans l'encadrement, c'est pourquoi dans ce tutoriel nous procéderons tasseau par tasseau. Mesurez la hauteur au niveau des lignes que vous avez tracé, puis découpez un tasseau à la bonne hauteur. L'utilisation d'une scie à onglet électrique est idéal, mais peu de gens ont de tels outils, une scie sauteuse avec une lame courte et destinée à la finition fera parfaitement l'affaire pour du MDF. L'opération doit être réalisée 2 fois de chaque cotés (4 tasseaux au total).

5 : Marquage des trous de perçage

Marquage des trous de perçage Une fois chaque tasseau découpée et s'ajustant parfaitement dans l'encadrement vertical, marquez les points de perçage à équivalent de 1 trou par 50cm. Si votre tasseau mesure 1m50, 3 trous seront suffisants. Ne percez pas aux extrémités des tasseaux mais laissez une marge de 5cm.

6 : Perçage des tasseaux verticaux

Perçage des tasseaux verticaux Mettez en place le tasseau contre l'encadrement vertical, en lui faisant longer la ligne tracée puis munissez-vous de votre perceuse équipée d'une mèche à bois du diamètre identique à celui de la future vis. Maintenez bien le tasseau et percez-le sur toute sa profondeur jusqu'à venir en butée sur l'encadrement. L'encadrement sera marqué par la même occasion. N'insistez pas lorsque vous arriverez sur l'encadrement, selon la nature du matériau vous allez abimer votre mèche à bois, il s'agit juste de laisser une marque. Faites la même chose avec le tasseau opposé.

7 : Perçage de l'encadrement vertical

Perçage de l'encadrement vertical Grâce aux trous réalisés dans les tasseaux, vous devrez voir sur votre encadrement vertical la marque de ces trous. Si votre encadrement est en béton, en parpaings ou en béton cellulaire, utilisez des chevilles nylon. Pour du placo, utilisez des chevilles à expansion et la pince qui permettra leur déploiement. Réalisez les trous dans l'encadrement aux endroits marqués, avec un foret du même diamètre que celui des chevilles utilisées. Opération à réaliser avec le tasseau opposé également.

8 : Chevillage de l'encadrement

Chevillage de l'encadrement Les trous réalisés, à l'aide d'une massette en caoutchouc ou en acier, insérez les chevilles jusqu'à ce qu'elles arrivent en butée sur leur épaulement. À réaliser des deux cotés de l'encadrement.

9 : Fraisage du tasseau

Fraisage du tasseau Afin de masquer complètement les têtes des vis lorsque le tasseau sera fixé sur l'encadrement, l'utilisation d'une fraise sera nécessaire. Il suffit pour cela d'équiper votre perceuse avec la tête fraisée adaptée et de travailler le tasseau aux endroits où les perçages ont été réalisés. N'insistez pas trop, car après il faudra reboucher. Répétez l'opération pour le tasseau opposé.

10 : Fixation des tasseaux verticaux

Fixation des tasseaux verticaux Appliquez le tasseau contre l'encadrement, en toute logique, les trous doivent correspondre et vous devriez pouvoir fixer à l'aide de la vis sans problèmes. Faites cela dans deux cotés de l'encadrement.

11 : Fixation des tasseaux horizontaux

Fixation des tasseaux horizontaux Maintenant que vous avez compris le principe. Vous allez pouvoir réaliser exactement la même chose pour les tasseaux horizontaux cette fois. Découpage, réalisation des perçages sur les tasseaux et l'encadrement, fraisage, chevillage et fixation.

12 : Perçage des tasseaux de renfort

Perçage des tasseaux de renfort Il est inconcevable de ne pas mettre de tasseaux de renfort pour le châssis, ne serait-ce que visuellement, ce sera beaucoup plus joli. Ce sera aussi bien plus solide et ça évitera de devoir commander des vitres de grandes tailles, souvent fragiles et délicates à mettre en place. Dans ce tutoriel nous en mettons deux, mais une verrière est plutôt constituée de vitres assez étroites, donc visuellement ce sera à vous de voir en fonction de vos dimensions. Le principe de fixation sera le même, il s'agit de percer avec un angle suffisant pour réaliser un trou dans le tasseau vertical et horizontal en même temps.

13 : Fraisage des tasseaux de renfort

Fraisage des tasseaux de renfort Dans le même esprit que pour le reste, cacher les têtes de vis est nécessaire pour un aspect visuel parfait. Avec votre tête fraisée, réaliser le chanfrein là où seront les vis. Faites ceci en bas et en haut de chaque tasseau de renfort.

14 : Fixation des tasseaux de renfort

Fixation des tasseaux de renfort Une fois le trou chanfreiné, vissez avec votre visseuse afin de scinder les tasseaux verticaux et horizontaux entre eux. A ce stade, votre châssis doit offrir une bonne solidité et ne plus bouger du tout de l'encadrement. Il serait alors prêt à accueillir les vitres, mais nous avons d'autres petits détails à régler avant.

15 : Masquage des têtes de vis

Masquage des têtes de vis Avant d'appliquer les vitres, nous avons encore quelques étapes à réaliser. La première est le masquage des têtes de vis. Pour se faire, il suffit d'utiliser de la pâte à bois et de l'appliquer sur l'ensemble des trous présents sur le châssis. N'en mettez pas de manière excessive, c'est inutile, juste assez pour remplir le trou de la fraiseuse.

16 : Lissage de la pate à bois

Lissage de la pate à bois Afin de vous éviter un long et pénible travail de ponçage par la suite, lisser la pâte fraichement appliquée paraît être une excellente idée. Il faut savoir qu'une fois sèche, la pâte à bois est particulièrement difficile à poncer. Avec une spatule, il vous suffit de lisser chaque endroit où vous avez appliqué la pâte, afin de retirer tout le superflus de produit.

17 : Ponçage de la pate à bois

Ponçage de la pate à bois Une fois lissée et sèche, il faudra retirer cet aspect granuleux de la pâte à bois. Avec une cale à poncer équipée de papiers de verre 120, dégrossissez un maximum mais sans attaquer le MDF autour, qui est tout de même assez fragile. Insistez uniquement là où il y a de la pâte.

18 : Ponçage du châssis complet

Ponçage du châssis complet Maintenant, avant la mise en peinture, il va falloir poncer l'intégralité du châssis mais cette fois avec du papier de verre à grains fins, du 220 c'est très bien. L'idée est de lisser un maximum le MDF afin qu'il y ait le moins possible de différences entre les éléments après peinture. Évitez d'attaquer trop fort sur les angles des tasseaux, c'est plus joli quand les arrêtes sont nettes.

19 : Mise en peinture du châssis

Mise en peinture du châssis Après dépoussiérage, il est maintenant temps de passer à la mise en peinture de la structure. Pour faire ça proprement, protégez tout ce qui est autour du châssis avec du scotch est une bonne idée, à moins que vous soyez doué et que vous maitrisiez parfaitement le pinceau. Avec le pinceau à rechampir commencez par les angles, puis avec le pinceau plat faites les longueurs ensuite. Le MDF est un matériau qui absorbe énormément, vous devrez probablement vous y prendre à 3 fois pour obtenir un résultat vraiment impeccable. Vous n'obtiendrez jamais l'effet de l'acier comme sur une vraie verrière, mais en choisissant une peinture RAL7016, vous aurez une structure anthracite s'en rapprochant grandement.

20 : Application du mastic pour la fixation des vitres

Application du mastic pour la fixation des vitres Tel que présenté sur l'illustration, cette étape consiste à appliquer le mastic silicone transparent sur la structure, là où viendront s'appuyer les vitres. Rien de bien complexe, utilisez un pistolet à mastic est à la portée de tous. Au préalable, vous aurez bien-sûr vérifié que les vitres que vous avez commandé se placent parfaitement sur le châssis ... pour le choix des vitres, 5mm avec un feuilletage de sécurité de chaque coté est une bonne option. Il existe aussi polycarbonate compacte totalement transparent, mais le rendu ne vaudra jamais celui du verre.

21 : Application des vitres

Application des vitres Sans attendre que le mastic sèche, procédez à l'application des vitres sur la structure en MDF. Chaque coté de vos vitres doivent reposer sur un élément structurel, c'est impératif! Cela aura été déterminé dans vos mesures préalables. Ne forcez pas, appliquez de manière à ce que la vitre tienne d'elle même pendant que vous fabriquerez le châssis qui viendra la prendre en sandwich. Le silicone ne sert qu'à maintenir la vitre, finalement.

22 : Conception du second châssis

Conception du second châssis Vous vous doutez bien que les vitres ne vont pas tenir toutes seules, juste avec un peu de silicone. Vous allez donc devoir créer un second châssis, identique au précédent. Maintenant que vous savez le faire, cela devrait aller vite. Mais il y a une petite subtilité que vous allez devoir prendre en compte. Une fois tous les tasseaux découpés, vous allez devoir peindre toutes les faces qui viendront s'appliquer sur les vitres, sinon, en regardant depuis l'autre pièce, vous verrez la couleur originelle du tasseau, ce qui ne sera pas très esthétique. Une fois seulement toutes les pièces peintes sur leur face intérieure, vous pourrez procéder à la fixation définitive.

23 : Assemblage des éléments de la seconde structure

Assemblage des éléments de la seconde structure Une fois découpés et peints, les tasseaux vont pouvoir être assemblés entre eux exactement de la même manière que pour le premier châssis. Tasseau par tasseau, étape par étape : Percer, cheviller, fraiser, visser, pâte à bois, ponçage.

24 : Fixation définitive du second châssis

Fixation définitive du second châssis Voici à quoi ressembler le second châssis une fois fixé. Vous comprendrez que chaque vitre sera prise en sandwich entre les deux structures, ce qui assurera une excellente solidité de l'ensemble.

25 : Peinture de la seconde structure

Peinture de la seconde structure Nous voici à la fin de ce tutoriel, après la peinture de la seconde structure. Vous devriez obtenir une verrière d'atelier type art industriel qui embellira à coup sûr votre intérieur pour un coût très abordable. Certes la structure n'est pas en acier et la mise en place demande du temps et de l'organisation, mais le résultat sera tout à fait satisfaisant et d'expérience nous pouvons vous certifier que la plupart des gens qui verront votre verrière n'y verront que du feu et penseront qu'il s'agit d'une réalisation professionnelle!

Pour aller plus loin :