Sommaire du tutoriel

  1. Avant de commencer :
    1. Outillage nécessaire
    2. Matériaux nécessaires
    3. Moyens humains nécessaires
    4. Temps nécessaire
  1. Étapes de réalisation :
    1. Couper une plancher de coffrage
    2. Étayage du futur linteau
    3. Application du mortier
    4. Scellement des parpaings
    5. Mise en place de l'armature métallique
    6. Bétonnage du linteau
    7. Désétayez et retirez la planche

Préalable à la bonne réalisation de ce tutoriel

Outillage nécessaire

Matériaux nécessaires

Moyens humains nécessaires

Réaliser un linteau peut se faire seul, mais deux personnes c'est mieux pour effectuer la mise à niveau et la fixation des étais.

Temps nécessaire

Étant donné que quelques grosses tâches sont nécessaires, comptez entre 2 et 4 heures pour l'intégralité du tutoriel.

1 : Couper une plancher de coffrage

Couper une plancher de coffrage Cette planche va permettre de pouvoir poser les parpaings en U plus tard dans ce tutoriel. Prenez la mesure entre les deux jambages de votre encadrement le plus précisément possible, mais inutile d'être au millimètre. Avec votre scie sauteuse, coupez votre planche de coffrage à la longueur que vous venez de mesurez et vérifiez qu'elle s'intègre bien entre les deux jambages. Recoupez si elle est trop longue, et découpez une nouvelle planche si vous un écart de plusieurs centimètres, c'est préférable.

2 : Étayage du futur linteau

Étayage du futur linteau Les étais sont les outils qui vont permettre aux blocs en U de ne pas tomber et de supporter la masse du béton lorsqu'il sera coulé. Il vous faut des étais adaptés à la situation, si vous faites une fenêtre des étais de hauteur moyenne, pour une porte-fenêtre de grands étais, c'est logique, mais il faut mieux le signaler. Réglez la hauteur des étais de manière à ce que le dessus de la planche de coffrage soit au même niveau que les jambages de chaque coté. Pour les faire tenir, l'embase d'un étai est percé de plusieurs trous, chevillez et fixez les à la maçonnerie si nécessaire. Idem en sous-face de la planche de coffrage, il est possible si nécessaire de visser la platine sur la planche.

3 : Application du mortier

Application du mortier Préparez un mortier d'assemblage à base de sable, de ciment et d'eau afin de sceller les blocs de chainage qui se trouveront au-dessus des jambages. Avec votre truelle, appliquez un lit de mortier d'environ 1 cm comme vous le feriez pour monter un mur avec des parpaings creux. Le principe est exactement le même.

4 : Scellement des parpaings

Scellement des parpaings Posez les parpaing en U sur le lit de mortier puis avec votre massette, calez-les de manière à ce qu'ils soient à niveau et d'aplomb. La vérification du niveau doit se faire sur la totalité de la longueur du linteau tout en mordant sur les parpaings adjacents, il faut que la planéité soit impeccable sur toute la longueur. Si ce n'est pas le cas, recommencez l'opération. Une ligne de parpaings qui n'est pas à niveau répercutera ce défaut sur toutes les lignes au-dessus et sera difficilement corrigeable, c'est quand même très gênant.

5 : Mise en place de l'armature métallique

Mise en place de l'armature métallique L'armature métallique présente dans les linteaux a pour objectif d'éviter que votre béton ne se fissure sous les forces verticales qui vont s'exercer. Ca permet de rigidifier et d'éviter une déformation qui serait très préjudiciable à votre porte ou fenêtre en-dessous. C'est au bureau d'étude de déterminer ce qu'il vous faudra comme acier. Généralement, sur les petits linteaux sans charges importantes à reprendre, on place un acier 3 filants, quand il y a de longueur on passera sur du 4 filants. L'armature doit être placée à mi-hauteur du bloc de coffrage, et elle doit être aussi centrée longitudinalement.

6 : Bétonnage du linteau

Bétonnage du linteau Estimez le volume de béton nécessaire pour votre linteau et préparez-le à l'aide d'une bétonnière, c'est plus rapide, plus simple et moins fatiguant qu'avec un seau et un malaxeur manuelle. Sur ce type de linteau, on dose un béton à 350 kg/m3, c'est déjà amplement suffisant étant donné les faibles charges qui vont s'exercer dessus. Secouez-bien le béton lors de l'application afin qu'il enrobe correctement les aciers et qu'il n'y ait pas de bulles d'air.

7 : Désétayez et retirez la planche

Désétayez et retirez la planche Environ 3 semaines après avoir coulé votre béton, vous allez pouvoir retirer les étais et la planche de coffrage. Dévissez simplement les étais, la planche devrait venir en même temps. Si ce n'est pas le cas, avec une massette, aidez-là à partir.

Pour aller plus loin :