Sommaire du tutoriel

  1. Avant de commencer :
    1. Outillage nécessaire
    2. Matériaux nécessaires
    3. Moyens humains nécessaires
    4. Temps nécessaire
  1. Étapes de réalisation :
    1. Vérification de la planéité
    2. Traçage entre les deux murs
    3. Aplomb des poteaux à fixer sur les murs
    4. Traçage autour des poteaux
    5. Marquage des trous de perçage
    6. Perçage des trous dans les poteaux
    7. Perçage des trous dans les murs
    8. Chevillage des deux cotés
    9. Fixation définitive des poteaux en U
    10. Marquage des supports intermédiaires
    11. Perçage de la dalle
    12. Insertion des goujons d'ancrage
    13. Mise en place des supports
    14. Fixation définitive des supports
    15. Insertion des poteaux en H dans les supports
    16. Aplomb et fixation des poteaux en H
    17. Première rangée de lames
    18. Fixation de la première rangée de lames
    19. Mise en place des lames restantes

Préalable à la bonne réalisation de ce tutoriel

Outillage nécessaire

Matériaux nécessaires

Moyens humains nécessaires

Vous pouvez réaliser cette tâche à une personne, néanmoins prendre les mesures et maintenir les poteaux pour les perçages se feront plus facilement à deux personnes.

Temps nécessaire

Pour une clôture de 4 poteaux comme sur l'illustration, comptez entre 2 et 4 heures selon votre équipement et votre dextérité.

1 : Vérification de la planéité

Vérification de la planéité Il est important de bien vérifier que le socle béton ou la dalle sur laquelle vous allez fixer vos supports de poteaux soit le plus plan possible. Lorsque vous utilisez des supports à visser comme c'est le cas dans ce tutoriel, vous ne pouvez pas vous permettre d'avoir une pente, il n'y a pas de réglages possibles sur les supports et vos poteaux seront tout simplement de travers.

2 : Traçage entre les deux murs

Traçage entre les deux murs Tracez deux lignes droites entre les deux murs qui permettra de matérialiser la position de la futures clôture avec précision. Le but est de tracer sur la dalle un canal de la largeur d'un poteau qui permettra de vous repérer lorsque vous fixerez vos poteaux sur les murs et également pour fixer les supports sur la dalle que vous devrez utiliser par la suite.

3 : Aplomb des poteaux à fixer sur les murs

Aplomb des poteaux à fixer sur les murs L'objectif et d'obtenir l'aplomb le plus précis possible afin que votre clôture n'ait pas un rendu "en torsion", qui ne se verrait pas sur une petite distance mais qui interpellerait sur une plus grande. Les deux poteaux en U à fixer des deux cotés doivent donc être parfaitement d'aplomb et pour faire ça, il suffira d'utiliser votre niveau à bulles et de le positionner sur chaque coté des poteaux, la bulle devra être bien au milieu des deux traits. Plus simple encore, un niveau laser permettra de matérialiser l'aplomb sur les deux murs en même temps et vous simplifiera grandement la vie.

4 : Traçage autour des poteaux

Traçage autour des poteaux Une fois l'aplomb obtenu, munissez-vous de votre crayon de bois et tracez un trait bien visible autour de chacun des poteaux en U. Faites ça bien, ce sera très utile au moment où vous devrez définitivement les fixer.

5 : Marquage des trous de perçage

Marquage des trous de perçage Une fois fixé sur le mur, le poteau ne devra absolument plus bouger du tout. Nous vous recommandons au moins quatre points de perçage sur un poteau de 2 mètres. Pour éviter d'éclater le bois aux extrémités, prenez une marge de 10 cm à ces endroits et réalisez les trous à équidistance les uns des autres.

6 : Perçage des trous dans les poteaux

Perçage des trous dans les poteaux Pour faire les trous proprement et perpendiculairement, l'idéal est d'utiliser une perceuse sur colonne mais nous sommes conscient que vous êtes une minorité à posséder un tel outil. Donc, une perceuse électroportative 18V suffira amplement. Il faudra l'équiper d'un mèche à bois Ø7, car vous utiliserez des vis de ce diamètre et des chevilles de Ø10. Si vous laissez le poteau en place contre le mur, attention à ne pas percer trop loin, au contact du béton, votre foret à bois va très vite s'abimer.

7 : Perçage des trous dans les murs

Perçage des trous dans les murs Placez le poteau dans le tracé que vous avez effectué plus tôt et marquez les trous de perçage sur les murs à l'aide d'un crayon de bois. Une fois les repères marqués, réalisez les trous dans la maçonnerie avec un perforateur à percussion et un foret béton Ø10.

8 : Chevillage des deux cotés

Chevillage des deux cotés Une fois les trous réalisés et nettoyés, passez au chevillage. Pour une fixation solide et pérenne des poteaux, nous allons utiliser des chevilles nylon en Ø10. À l'aide de votre marteau ou de votre massette, chevillez chaque trou, sur les deux murs.

9 : Fixation définitive des poteaux en U

Fixation définitive des poteaux en U Remettez les poteaux en place et fixez-les définitivement en utilisant les tire-fonts fournis avec les chevilles (ou que vous avez acheté à part). En effet, au-delà du diamètre 6mm vous ne trouverez plus de vis à tête cruciforme, en 7mm ce sera des tire-fonts. Pour vous faciliter la tâche utilisez une visseuse électroportative 18V avec la douille adaptée. Attention, ce sont des outils qui peuvent fissurer votre bois si vous y allez trop fort. Serrez solidement sans abuser.

10 : Marquage des supports intermédiaires

Marquage des supports intermédiaires Maintenant que vous deux poteaux d'extrémités sont fixés, il va falloir s'occuper des poteaux intermédiaires. Dans notre exemple, nous en avons deux à fixer donc il nous faut deux supports. Pour un résultat visuel impeccable, nous mesurons de manière à ce que l'espace entre chaque poteau soit le même. Une fois placé correctement sur le sol, nous marquons chaque trou du support sur la dalle. Vos supports doivent être posés dans le bons sens, c'est à dire les deux ouvertures de passage de lames dans le sens de la clôture ...

11 : Perçage de la dalle

Perçage de la dalle Avant de perforer votre dalle, assurez-vous que rien d'important ne passe à ce niveau, par exemple, des gaines électriques enterrées, du gaz, ou de l'eau. Équipez alors votre perforateur à percussion avec un foret à béton Ø10 et faites tous les trous de chaque support. En général il y en a 4 par support.

12 : Insertion des goujons d'ancrage

Insertion des goujons d'ancrage Pour que les supports ne bougent pas, l'idéal est d'utiliser des goujons d'ancrage en Ø10 avec rondelles. De cette manière, le support sera réellement plaqué sur le sol et malgré les intempéries, il ne bougera pas d'un millimètre. Avec votre massette, insérez chaque goujon en n'oubliant pas de laisser dépasser assez de filetage pour pouvoir visser le boulon par la suite.

13 : Mise en place des supports

Mise en place des supports Si vous avez percez proprement et que vous n'avez pas malmené le goujon lors dans leur mise en place, les trous des supports devraient correspondre et ils devraient venir se plaquer sur la dalle sans résistance. Mais bien souvent, il faudra que vous redressiez légèrement le goujon pour qu'il traverse sans abimer le filetage.

14 : Fixation définitive des supports

Fixation définitive des supports Peu d'entre vous auront une clé dynamométrique chez eux, généralement, c'est un outil que l'on utilise quand on fait pas mal de mécanique. Mais ça reste l'outil idéal pour serrer à bonne force les goujons d'ancrage. Si vous avez ce type de clé avec la douille qui va bien, n'hésitez pas à l'utiliser. Si vous ne souhaitez pas investir dans ce matériel, vous pouvez effectuer le serrage avec une clé plate ou une clé à pipe. Mais il est fort possible, en finalité, que ce ne soit pas assez serré, ou trop!

15 : Insertion des poteaux en H dans les supports

Insertion des poteaux en H dans les supports Rien de très compliqué à cette étape mais veillez tout de même à ne pas vous tromper de poteaux quand vous les achetez. Il existe des poteaux de continuité de clôture (en H), des poteaux d'extrémités (en U) et des poteaux d'angles ... respectez ce qui est indiqué sur l'illustration ci-jointe, sous peine de ne pouvoir mettre vos lames par la suite.

16 : Aplomb et fixation des poteaux en H

Aplomb et fixation des poteaux en H C'est important, avant de fixer définitivement les poteaux en H, il va falloir vérifier leur aplomb. La vérification doit s'effectuer dans les deux plans comme indiqué sur l'illustration. Ne fixez les poteaux aux supports que lorsque vous aurez obtenu un aplomb parfait. Utilisez de longues vis à bois en inox en Ø6 qui prendront le poteau et le support en sandwich avec suffisamment de force. Intercalez une rondelle pour améliorer la stabilité.

17 : Première rangée de lames

Première rangée de lames Quand on peut s'arrange pour ne pas avoir de découpes de lames à faire tant mieux, mais ce n'est pas toujours possible. Si les vos lames bois sont trop longues, utilisez votre scie sauteuse électroportative équipée d'une lame bois pas trop longue et raccourcissez-les jusqu'à ce qu'elles glissent parfaitement entre deux poteaux. Le jeu doit être minimale, chaque lame sera de toute façon solidement fixée au poteau avec des longues vis inox.

18 : Fixation de la première rangée de lames

Fixation de la première rangée de lames Avec les cycles sécheresse/pluie, si vous ne fixez pas vos lames aux poteaux vous verrez que celles-ci vont rapidement s'écarter et laissez des jours, parfois même assez importants! Il ne faut pas négliger les mouvements du bois. Alors pour contraindre les lames à rester en place entre les poteaux, nous allons solidement les fixer avec des vis inox Ø3 assez longues pour prendre la lame en sandwiche dans la rainure du poteau. L'illustration vous permettra de mieux comprendre. Mettez chaque lame de la première rangée à niveau et fixez là avec une vis à chaque extrémité. La première rangée de lames ne doit pas être au contact du sol, même protégées, elles finiront par pourrir.

19 : Mise en place des lames restantes

Mise en place des lames restantes Suivez le même principe pour toutes les lames restantes, mais plus besoin de mettre à niveau puisque vous l'avez fait sur la première rangée. Fixez chaque lame solidement, et une fois l'ensemble terminé, vérifiez la solidité global de l'ouvrage. Que ça bouge légèrement c'est normal, mais cela ne doit pas être excessif. Lasurez votre bois de clôture et enfin, terminez votre construction en installant des chapeaux sur chaque poteau afin de les protéger des intempéries. Votre bois devra être traité tous les ans.

Pour aller plus loin :