Sommaire du tutoriel

  1. Avant de commencer :
    1. Outillage nécessaire
    2. Matériaux nécessaires
    3. Moyens humains nécessaires
    4. Temps nécessaire
  1. Étapes de réalisation :
    1. Marquer les emplacements des rails
    2. Marquer les trous de perçage
    3. Percer chaque point de marquage
    4. Cheviller les trous réalisés
    5. Fixer les rails définitivement
    6. Marquer les emplacements des montants
    7. Assembler les montants latéraux
    8. Assembler les montants intermédiaires
    9. Fixer les montants doublés
    10. Sertir les montants aux rails

Préalable à la bonne réalisation de ce tutoriel

Outillage nécessaire

Matériaux nécessaires

Moyens humains nécessaires

Vous pourrez réaliser ce tutoriel seul sans difficultés. Prévoyez peut-être une aide pour maintenir les rails au plafond lorsque vous faites les marquages.

Temps nécessaire

Réaliser l'ossature d'une contre-cloison de 5 mètres prendra environ 2 heures.

1 : Marquer les emplacements des rails

Marquer les emplacements des rails Le marquage des repères pour les rails est déterminant dans l'épaisseur de votre contre-cloison. Si vous ne souhaitez pas isoler le mur en question, vous pouvez coller les rails dessus, mais si vous souhaitez mettre de l'isolant, il faudra calculer de manière à ce que les panneaux ou les rouleaux soient pris en sandwich entre le mur et l'ossature. Par exemple, si vous mettez des panneaux de laine de verre de 10cm d'épaisseur, l'espace entre le mur et vos rails devra également faire 10cm afin de pouvoir glisser les panneaux derrière les montants.

2 : Marquer les trous de perçage

Marquer les trous de perçage Une fois l'épaisseur déterminée, placez vos rails sur les repères tracés puis marquez les trous de perçage. Les rails sont déjà pré-percés, utilisez ces trous sera bien plus simple que d'en faire de nouveaux. Répétez l'opération autant de fois qu'il y a de trous, sur le rail du plafond et sur le rail du sol.

3 : Percer chaque point de marquage

Percer chaque point de marquage Retirez les rails pour être plus à l'aise et munissez-vous d'un perforateur à béton si le sol et le plafond sont en béton. Si votre plafond est en placo et votre sol en bois, une perceuse avec les forets adaptés fera parfaitement l'affaire.

4 : Cheviller les trous réalisés

Cheviller les trous réalisés Avec une massette, insérez les chevilles adaptés à la nature du plafond et du mur. Si c'est du béton, utilisez des chevilles nylons classiques. Si c'est du bois, vissez directement avec des vis à bois. Et si c'est du placo, utilisez des chevilles à expansion avec la pince adaptée.

5 : Fixer les rails définitivement

Fixer les rails définitivement Vérifiez que vos rails sont bien alignés par rapport à votre mur et fixez les définitivement avec votre visseuse. Les rails ne doivent plus du tout bouger, c'est important pour la stabilité de votre contre-cloison par la suite.

6 : Marquer les emplacements des montants

Marquer les emplacements des montants Maintenant, il va falloir marquer les emplacements des montants qui viendront s'insérer dans les rails. En sachant que les panneaux d'isolants mesurent généralement 60cm de largeur, la bonne stratégie est de placer les montants tous les 60cm, vous évitant ainsi des découpes inutiles et coûteuses. Sachez également que si vous utilisez des rouleaux d'isolants, ces derniers mesures 1.2m de largeur, il n'y aura donc qu'à les couper en deux dans le sens de la longueur.

7 : Assembler les montants latéraux

Assembler les montants latéraux Les montants latéraux n'ont pas besoin d'être doublés car généralement ils se fixent directement sur les murs perpendiculaires. Ce n'est pas obligatoire de les fixer dans les murs mais c'est préférable. Les montants comme les rails se coupent facilement à l'aide d'une cisaille à tôle que vous trouverez dans la liste des outils plus haut sur cette page.

8 : Assembler les montants intermédiaires

Assembler les montants intermédiaires Les montants intermédiaires doivent quant à eux impérativement être doublés. Pour le sens de pose, reportez-vous à l'illustration que nous avons réalisé. L'intérêt de poser les montants de la sorte est que si vous isolez entre les montants avec par exemple des panneaux de laine de roche, ces derniers viendront s'insérer dans les rainures des montants et ne bougeront pas.

9 : Fixer les montants doublés

Fixer les montants doublés Les montants intermédiaires doublés doivent également être fixés entre eux à l'aide de vis auto-foreuses prévues à cet effet. Ce n'est pas toujours évident à mettre et vous en ferez tomber beaucoup, mais avec le coup de main et la bonne visseuse ça se fait bien. Sur une hauteur de 2.5m, mettez en 4 à équidistance.

10 : Sertir les montants aux rails

Sertir les montants aux rails Enfin, la dernière étape est de fixer les montants aux rails. Il existe deux méthodes, visser ou sertir. Mais très sincèrement, vous gagnerez votre temps en utilisant une pince à sertir. Visser les petites vis auto-foreuses à ces jonctions est une vraie galère! Vérifiez évidemment l'aplomb de vos montants avant chaque sertissage. Une fois le sertissage terminé, votre ossature métallique est terminée. Vous pourrez alors passer à l'isolation, puis à la mise en place des plaques de plâtre.

Pour aller plus loin :