Fondations en béton armé superficielles et profondes

Vous avez comme projet la construction de votre maison, un garage ou un mur de clôture et vous souhaitez réaliser vous-même les travaux. La conception des fondations doit être pensée avec soin, et la qualité de réalisation doit être irréprochable. La fondation en béton armé est l'élément structurel de base de votre construction, qu'elle soit superficielle ou profonde.

Sommaire

  1. Qu'est ce qu'une fondation en béton ?
  2. Quels sont les types de fondations ?
  3. Qu'est ce qu'une semelle filante de fondation ?
  4. Qu'est ce qu'une semelle isolée de fondation ?
  5. Qu'est ce qu'un radier de fondation ?
  6. Qu'est ce que des pieux de fondation ?

Qu'est ce qu'une fondation en béton ?

Lorsque vous construisez un bâtiment, vous ne pouvez pas assembler les parpaings directement sur le sol, cela est évident pour l'ensemble d'entre vous. Le montage des murs se fait toujours sur une fondation ou un dallage porteur.

La fondation est un élément structurel qui permettra d'assurer la stabilité de la construction et qui empêchera le bâtiment de s'enfoncer dans le sol. L'ouvrage doit donc répondre à des exigences de résistance mécanique à la compression, à la torsion et à la déformation, paramètres qui sont influencés par la masse du bâtiment, les mouvements de sol et les conditions environnementales.

Mais en fonction de la nature du sol et de sa qualité de portance, il faudra réaliser le type de fondation adapté, sous peine de voir apparaitre différents troubles structurels telles que des fissures ou des affaissements.

La fondation est donc la base de votre construction qui assurera sécurité et longévité à l'édifice. C'est cet ouvrage en particulier qui assurera la pérennité dans le temps ainsi que la sécurité des habitants du logement.

Quels sont les types de fondations ?

Le sol sur lequel vous souhaitez construire votre bâtiment ou votre maison possède certaines propriétés mécaniques intrinsèques. Vous ne pourrez pas modifier ces paramètres et vous devrez donc vous y adapter. Plusieurs natures de sol sont possibles :

  • Terre de type remblais tassé
  • Terre de type remblais non tassé
  • Terre argileuse
  • Terrains en pente
  • Enrochements du sol

En fonction de ces éléments et des risques environnementaux tels que les risques de gel ou de glissement de terrain, vous devrez impérativement réaliser une fondation adaptée. S'il y a bien un domaine dans lequel il est préférable de faire appel à un bureau d'étude c'est bien celui-ci, pour les autres postes de la construction cela se discute.

Seule l'étude de sol et une étude spécialisée pourront vraiment vous aiguiller dans ce choix. Bien que ces deux étapes ne soient pas obligatoires légalement, elles sont hautement conseillées pour déterminer quel type de fondation sera à mettre en œuvre parmi :

Qu'est ce qu'une semelle filante de fondation ?

Qu'est ce qu'une semelle filante de fondation ?

Un grand classique de la construction, c'est une fondation dite superficielle que vous retrouverez très fréquemment et dans toute la France. Plus ou moins large et plus ou moins épaisse, c'est une structure en béton armé qui consiste à verser du béton frais dans une tranchée (ou un coffrage bois) dans laquelle des armatures en acier auront été préalablement placées et ligaturées.

Le dimensionnement de ces aciers de construction dépendra de la nature du sol et de la charge que les fondations devront reprendre, les forces latérales exercées entrent aussi en compte ainsi que la profondeur d'enterrement de l'ouvrage.

Ce qui déterminera sa résistance à la compression et à la traction sera la nature et le dimensionnement du ferraillage mis en place. La semelle filante n'est présente que sous les murs de la construction (murs porteurs ou de refends), c'est pourquoi elle n'est généralement pas très large. A titre d'exemple, pour un mur de clôture, on conçoit généralement une semelle en 25cm de hauteur sur 50cm de largeur dans une zone dite "classique", en utilisant une armature ce ce type.

Documentation utile

Qu'est ce qu'une semelle isolée de fondation ?

Qu'est ce qu'une semelle isolée de fondation ?

La semelle isolée entre également dans la catégorie des fondations superficielles et se présente sous forme de carrées, de rectangles ou de formes arrondies, avec parfois des contreforts pour augmenter les résistances diagonales. Elle est souvent utilisée pour les constructions légères comme une maison individuelle, un chalet ou encore une habitation à ossature bois.

Le principe est de couler plusieurs semelles isolées afin de répartir les charges des poteaux, colonnes ou longrines sur de grandes longueurs. On utilise des aciers très spécifiques adaptés à cette méthode, correctement dimensionnés et calculés par un bureau d'étude.

Qu'est ce qu'un radier de fondation ?

Qu'est ce qu'un radier de fondation ?

Pour les sols offrant une portance faible, la solution du radier semi-enterré est souvent préconisée. Le radier se présente comme une dalle mais le ferraillage et l'épaisseur sont plus importants. En effet, la structure doit permettre de répartir la charge d'un bâtiment sur toute sa surface, ce qui permet de corriger certains défauts de portance du sol et stabiliser la construction.

Généralement conçu dans un coffrage à l'intérieur duquel on installer les aciers adéquats, puis que l'on remplit de béton. Les épaisseurs sur ce genre d'ouvrage sont importantes car c'est une méthode utilisée pour certains immeubles ou bâtiments d'habitation de grandes tailles.

Qu'est ce que des pieux de fondation ?

Qu'est ce que des pieux de fondation ?

Pour les terrains difficiles où le bon sol se trouve à des profondeurs importantes, la seule solution qui reste est la fondation à base de pieux, ce sont des fondations dites profondes. Que ce soit en béton armé, en métal ou même en bois, ces pieux solidement enfoncés dans le sol à plusieurs mètres voir dizaines de mètres, permettront d'assurer la stabilité de la maison et d'éviter qu'elle subisse d'éventuels dégâts dû à la mauvaise nature du sol.

C'est le cas sur les terrains argileux par exemple ou sur les terrains montagneux à forte pente. Le gros inconvénient de cette méthode est le coût important, il faut donc mieux bien se renseigner avant sur la nature du terrain que l'on achète. Sachez aussi qu'il existe de nombreux types de pieux et de techniques pour les mettre en place dans le sol, pouvant engendrer des coûts stratosphériques.

Vidéos

Bons plans