Fixation d'une muralière sur maçonnerie pleine avec goujons

Après nos deux tutos sur la fixation d'une muralière sur matériaux creux, voici une autre méthode vous expliquant comment fixer une muralière sur une maçonnerie pleine de type béton armé, chainage horizontal périphérique ou encore murs en pierre. C'est une technique plus rapide que sur parpaings ou briques creuses car la fixation s'effectue à l'aide de longs goujons d'ancrage à frapper et à visser.

Sommaire

Outillage nécessaire pour ce tutoriel

Matériaux nécessaires pour ce tutoriel

  • Goujons d'ancrage acier zingué ou inox
  • Madrier, solive ou bastaing selon charges

Étape 1 : Réalisez un marquage sur votre section de bois

Avant toute chose, sachez que la version vidéo de ce tuto et plein d'autres astuces sont disponibles sur notre chaine Youtube : n'oubliez pas de vous y abonner et de liker les vidéos!

Premièrement, sachez que ce tutoriel ne s'adresse qu'à ceux souhaitant fixer leur muralière dans une maçonnerie pleine de type béton armé, chainage horizontal périphérique, ou éventuellement murs en pierre. Si vous êtes dans le cas de parpaings ou de briques creuses il faudra vous diriger vers la fixation par scellement.

Le marquage sur votre section consiste simplement à réaliser des points avec votre crayon de bois ou marqueur aux endroits où vous allez réaliser vos fixations par goujons. Déterminer le nombre de points à réaliser par unité de distance est un calcul que vous devrez réaliser en fonction de la charge que devra supporter votre muralière, qui déterminera le diamètre et la quantité de goujons d'ancrage que vous devrez mettre en place.

Concernant la disposition des points de fixations, la meilleure répartition des charges est assurée par un placement sur deux rangées avec décalage un point sur deux. Cet agencement permet d'augmenter la surface de muralière soumise à la charge.

Autres cas qui peuvent vous intéresser :

Étape 2 : Percez chaque marquage en traversant la muralière

Maintenant que les emplacements de goujons sont marqués, vous pouvez passer au perçage qui s'effectuera très simplement avec un foret bois et une perceuse classique 18V ou filaire. Que ce soit un madrier, une solive ou un bastaing, si c'est du pin classique comme c'est souvent le cas, vous n'aurez pas de difficultés à réaliser le trou. Sur du bois noble, ce serait une autre histoire.

Le bon compromis perceuse/foret serait l'utilisation d'une perceuse de ce type avec des forets comme ceux-là.

Prévoyez un foret qui soit assez long pour traverser totalement la section utilisée. Faites en sorte de faire un trou dont l'axe soit bien perpendiculaire à la hauteur, ce sera bien plus simple de frapper le goujon d'ancrage par la suite.

Le diamètre du foret doit être le même que celui du goujon d'ancrage pour que ce dernier s'insère légèrement en force dans le bois.

Outillage utile

Connex  1.5KG - Manche composite : Prix & Avis

Massette CONNEX

1.5KG - Manche composite

À partir de 24.95 € - Alerte baisse de prix

Meister  Manche fibre - 1KG : Prix & Avis

Massette MEISTER

Manche fibre - 1KG

À partir de 16.12 € - Alerte baisse de prix

Stanley  1.5KG - Manche fibre : Prix & Avis

Massette STANLEY

1.5KG - Manche fibre

À partir de 19.42 € - Alerte baisse de prix

Étape 3 : Usinez ou fraisez pour cacher rondelles et écrous

En fonction du projet que vous voulez réaliser, il peut être judicieux de faire en sorte que les écrous soient "noyés" dans le bois de la solive ou du madrier. Par exemple, pour fixer des sabots de charpente par la suite, vous pouvez vite vous retrouver embêté par le goujon qui ressort alors autant s'occuper dès maintenant de régler le soucis.

Il va falloir réaliser une fraisure au niveau de chaque trou sur la face visible du bois. On peut même parler d'usinage dans notre cas car il va falloir retirer au moins 1 cm de matière correspondant à la hauteur de la rondelle + écrou. Pour faire ça vite et bien, il faut utiliser une mèche à bois à adapter sur votre perceuse, celles-ci sont efficaces (trop même parfois)

La largeur de la mèche doit correspondre au diamètre de la douille que vous allez utiliser pour réaliser le serrage à la fin de ce tutoriel. La profondeur d'usinage que vous devrez réaliser sera en fonction des dimensions de votre écrou + la rondelle + le bout de tige filetée du goujon que vous comptez laisser.

Étape 4 : Installez votre niveau laser et projetez les lignes

Installez votre niveau laser et projetez les lignes

Pour vous assurer que votre muralière soit parfaitement à niveau, la solution la plus simple et fiable est d'utiliser un niveau laser qui vous projette 2 lignes en forme de croix. Pour plusieurs muralières à fixer, tournez vous vers un niveau à 360 degrés multilignes de ce genre qui va projeter sur tout le pourtour de la pièce une ligne qui sera à niveau. Cet appareil vous simplifiera grandement la tâche.

Dans notre exemple, la ligne laser représente le bas de la muralière et la ligne vertical l'extrémité gauche. Ce réglage vous incombe entièrement et sera fonction de votre projet.

Étape 5 : Positionnez la muralière contre le support de maçonnerie

Positionnez la muralière contre le support de maçonnerie

Vous ne pourrez pas réaliser cette étape seul. Il va vous falloir deux autres personnes qui vont vous aider à amener la muralière à la bonne hauteur et surtout à solidement la maintenir pendant que vous percerez ensuite.

Le principe est simple, le but est de positionner la muralière contre le support en la plaçant dans les repères assurés par les lignes laser. La muralière ne devra plus du tout bouger ensuite et devra être fermement maintenue.

Étape 6 : Réalisez le perçage de la maçonnerie avec un perforateur

L'idée est de réaliser deux trous, un à chaque extrémité, pour maintenir rapidement la muralière avec 2 goujons. De cette façon, vous n'aurez plus besoin de la maintenir pour les autres trous, les personnes qui vous aident vous en remercieront.

Réaliser un perçage dans du béton armé, un chainage horizontal périphérique ou un mur en pierre nécessite impérativement l'utilisation d'un marteau perforateur filaire ou sans fil puissant. L'appareil sera équipé d'un foret béton du même diamètre que les goujons que vous comptez utiliser. Nous utilisons pour cet exemple des goujons en 16x145mm comme ceux-là, le foret béton devra donc être en D16mm.

Le perçage devra devra au maximum être perpendiculaire à l'aplomb du mur, de toute façon, vous ferez rapidement bouger la solive si vous avez trop d'angle. Une bonne perpendicularité évitera que le goujon d'ancrage entre de travers et se retrouve avec un angle trop important dans le bois. Se posera aussi la problématique de l'usinage que vous aviez réalisé au début du tutoriel dans lequel l'écrou arriverait de biais.

La profondeur du trou à réaliser dans le béton ou la pierre devra être calculé et réglé sur votre perforateur à l'aide de la jauge de profondeur (s'il en est équipé). Pour calculer cette profondeur il va falloir réfléchir un peu, car vous devrez soustraire l'épaisseur du bois à la longueur du goujon d'ancrage, en prenant en compte l'usinage et laisser une petite marge de sécurité ... Il est inutile de percer une distance trop importante.

Pages que vous pourriez lire :

Étape 7 : Frappez les goujons aux deux extrémités de la muralière

Les goujons utilisés pour fixer une muralière seront inévitablement d'une grande longueur (140 mm et +), permettant de traverser totalement le bois puis de s'enfoncer sur plusieurs centimètres dans la maçonnerie. Afin de soulager les bras de vos amis, vous allez goujonner les deux extrémités que vous venez de percer. Ainsi, la muralière tiendra en place toute seule sans avoir besoin d'être maintenue.

Munissez vous d'une massette assez lourde (1 à 2 kg), celle-ci est parfaite, et insérez le goujon dans la muralière toujours en place contre le mur. Le goujon devrait entrer sans grande difficulté dans le bois mais vous devriez sentir une résistance beaucoup plus importante à l'arrivée dans le béton armé. La massette, contrairement au marteau, va vous permettre d'exercer une force plus grande et frapper le goujon plus efficacement jusqu'à le rentrer en butée dans le béton.

Si le perçage est bien perpendiculaire et que vous avez utilisez les bons diamètres de mèche, la rondelle et l'écrou devrait se positionner naturellement dans l'usinage.

Outils et équipements

Bosch Professional GSR18V-150C 150 Nm - 2200 tours/min : Prix & Avis

Perceuse visseuse à percussions sans fil BOSCH PROFESSIONAL GSR18V-150C

150 Nm - 2200 tours/min

À partir de 262.00 € - Alerte baisse de prix

Festool TPC 18/4 I-Basic Quadrive 50Nm - 3600 tours/min : Prix & Avis

Perceuse visseuse à percussions sans fil FESTOOL TPC 18/4 I-Basic Quadrive

50Nm - 3600 tours/min

À partir de 222.00 € - Alerte baisse de prix

Festool C 18-Basic 1500 tours/min - 45 Nm : Prix & Avis

Perceuse visseuse à percussions sans fil FESTOOL C 18-Basic

1500 tours/min - 45 Nm

À partir de 172.00 € - Alerte baisse de prix

Étape 8 : Serrez les écrous de manière modérée

Serrez les écrous de manière modérée

Avec une clé à cliquet (ou à pipe) et une douille adaptée, serrez modérément les écrous des goujons, assez pour que la muralière tienne en place toute seule contre la maçonnerie sans pour autant que cela ne soit définitif.

Tutoriels à lire :

Étape 9 : Percez et goujonnez l'ensemble des points de fixation

Percez et goujonnez l'ensemble des points de fixation

Maintenant que votre muralière est positionnée et ne risque pas de tomber. Vous allez pouvoir prendre votre temps pour réaliser correctement et proprement l'ensemble des autres points de fixation. La méthodologie est exactement la même : perçage, insertion du goujon, serrage modéré. Ce sera beaucoup plus simple.

Étape 10 : Serrez définitivement les écrous des goujons

Serrez définitivement les écrous des goujons

Une fois que l'ensemble des goujons d'ancrage sont en place, il ne vous reste plus qu'à serrer définitivement les écrous. Procédez par un serrage en décalé en serrant au fur et à mesure chaque goujon opposé et en augmentant la force petit à petit. Le serrage sera ainsi bien réparti sur toute la longueur.

Un goujon d'ancrage doit logiquement se serrer à un couple défini par le fabricant. Pour terminer cette étape dans les règles de l'art, utilisez une clé dynamométrique pour serrer au bon couple chaque goujon.

Bons plans