Sceller un poteau de clôture en bois sans support dans le béton

Parmi les techniques qui existent pour réaliser le scellement d'un poteau de clôture en bois, celle présentée dans ce tutoriel est la plus simple et rapide à mettre en œuvre pour un bricoleur amateur. En plus d'être facile à réaliser, elle demande un investissement financier relativement limité car il y a juste du goudron de protection à acheter et les matériaux de base pour faire le béton.

Sommaire

Outillage nécessaire pour ce tutoriel

Matériaux nécessaires pour ce tutoriel

  • Ciment 42.5 pour le béton
  • Mélange à béton prêt à l'emploi
  • Poteau de clôture en bois
  • Goudron de protection

Étape 1 : Repérez et analysez l'emplacement où sceller le poteau

Avant toute chose, sachez que la version vidéo de ce tuto et plein d'autres astuces sont disponibles sur notre chaine Youtube : n'oubliez pas de vous y abonner et de liker les vidéos!

Que vous ayez un ou plusieurs poteaux à sceller, la première chose à vérifier est l'emplacement sur lesquels vous voulez les positionner. En effet, il existe quelques restrictions évidentes et de bon sens comme éviter les abords immédiats d'un cours d'eau, les berges étant généralement assez fragiles, au bout d'un moment, elles pourraient bien partir avec votre béton ...

Même conseil pour les ravins à fortes pentes et surtout sur des sols friables. Il est évident que couler du béton dans un tel environnement ne permettra pas de maintenir en place le scellement à long terme.

Troisième cas où il faut faire attention c'est la présence éventuelle de canalisations ou de câbles électriques enterrés. Si vous avez acheté une maison et que vous ne savez pas si du matériel passe à cet emplacement, testez avec un détecteur de matériaux ou, quand vous creuserez, faites tout simplement attention en y allant doucement pour ne pas perforer un tuyau ou une gaine.

Étape 2 : Délimitez la zone où creuser le trou pour le scellement

Pour délimiter facilement l'emplacement du trou qu'il faudra creuser, utilisez simplement une bèche de jardinage et retournez la terre tout autour comme sur l'illustration. Cela permet de partir sur une base visuelle claire et bien délimiter où creuser.

Une deuxième solution est d'acheter une bombe de marquage. Pour bricoler et faire des travaux, cela peut être pratique. Il s'agit simplement d'un aérosol qui pulvérise une peinture biodégradable et permet de délimiter proprement la zone.

La surface du trou est importante pour la stabilité de ce dernier, notamment en cas de vents forts ou de contraintes importantes. Pour qu'un poteau de clôture scellé tienne bien en place, il lui faut au moins une marge de 15 cm de béton de chaque coté pour les hauteurs inférieures à 2m. 20cm est une bonne marge pour les poteaux de 2m, cela assure le coup en cas de tempête.

Outillage utile

Root assassin  109cm - Manche fibre : Prix & Avis

Pelle de jardinage ROOT ASSASSIN

109cm - Manche fibre

À partir de 45.90 € - Alerte baisse de prix

Fiskars  Téléscopique 105-125CM : Prix & Avis

Bêche de jardinage FISKARS

Téléscopique 105-125CM

À partir de 36.99 € - Alerte baisse de prix

Fiskars  Téléscopique 105-125CM : Prix & Avis

Bêche de tranchées FISKARS

Téléscopique 105-125CM

À partir de 52.90 € - Alerte baisse de prix

Étape 3 : Réalisez le trou à l'aide d'une bèche et d'une pioche

Pour réaliser votre trou, il est bien-sûr possible d'utiliser un mini-pelle hydraulique, c'est le top, mais ça vaut le coup si vous avez beaucoup de poteaux à sceller. Si vous n'en avez que quelque uns, utilisez simplement une bèche pointue pour tranchées comme celle-ci qui suffira dans la plupart des cas. Pour les terrains un peu rocailleux, une pioche viendra à bout de la majorité des roches, mais parfois il faudra sortir le marteau-piqueur ou le burineur avec un burin pointe.

Le trou doit avoir des parois au minimum verticales, pour des raisons physiques évidentes de stabilité. En effet, beaucoup de gens creusent vers l'intérieur du trou mais sceller un poteau de cette manière n'est pas optimale car la résistance horizontale est très amoindrie par rapport à des parois bien verticales.

Réalisez un trou comme sur nos illustrations, avec des parois qui partent même légèrement vers l'extérieur du trou, un peu à la manière d'un contrefort, afin que l'assise soit robuste et résistante.

La profondeur du trou doit être au minimum de 50 cm pour les poteaux d'environ 1 mètre, et jusqu'à 60 cm pour les poteaux de 2m. Plus la profondeur est importante et plus la résistance latérale le sera également.

Étape 4 : Protégez le bois du poteau avec du goudron de protection

Certes, cette technique pour sceller un poteau en bois dans la terre est facile à mettre en œuvre, cependant, elle ne peut se faire sans protéger convenablement le bois. Pour ça, on utilise un goudron de protection liquide de ce type que l'on applique au pinceau sur le bas du poteau en plusieurs couches.

Ce goudron de protection est adapté à cette tâche et permet de créer une barrière totalement étanche empêchant le pourrissement très rapide du poteau s'il était laissé tel quel. Utilisez un pinceau plat et badigeonnez généreusement le poteau sur toute la longueur qui sera enterrée en ajoutant 10 cm par mesure de sécurité.

Laissez sécher le produit le temps indiqué sur la notice avant de passer à l'étape suivante.

Étape 5 : Préparez le béton de scellement au bon dosage

La fixation définitive de votre poteau se fait grâce à la réalisation d'un béton de scellement. Pour une clôture, on dose ce béton à 350 kg/m3 environ, nul besoin d'une précision extrême pour cette tâche, ce qui va assurer la solidité de votre ouvrage sera surtout la profondeur et la largeur de votre trou.

Etant donné que votre béton va être soumis aux intempéries régulièrement et va être agressé par les éléments extérieurs, il est préférable d'utiliser un bon ciment en 42.5, bien qu'un 32.5 suffirait, pour un ouvrage extérieur le 42.5 est préférable.

Pour réaliser simplement le dosage, respectez la règle 1 2 3 si vous utilisez un seau : 1 seau de ciment, 2 de sable et 3 de graviers. Si vous préférez utiliser un mélange à béton tout prêt : 1 seau de ciment et 5 de mélange.

Pour calculer le volume de béton nécessaire la formule est simple : largeur du trou X profondeur du trou pour obtenir une valeur en m3. Multipliez par 1000 pour obtenir des Litres.

Il est évident que si vous avez beaucoup de trous à remplir, l'utilisation d'une bétonnière est indispensable. Réaliser beaucoup de béton avec un malaxeur et un seau serait une tâche pénible, fatigante et longue.

La consistance de votre béton est importante. Il devra être suffisamment liquide pour aller partout dans le trou et dans les recoins, mais aussi suffisamment consistant pour que le poteau tienne en place tout seule quand vous l'enfoncerez dedans.

Étape 6 : Remplissez le trou de béton et répartissez le partout

Une fois le béton prêt et bien malaxé, vous pouvez passer à l'étape du remplissage du trou que vous venez de creuser. Attention, arrêtez vous à 5 cm environ du haut du trou, afin d'éviter que le béton ne déborde lorsque vous enfoncerez le poteau.

Assurez-vous que le béton aille bien dans les recoins en l'aidant à se placer avec une truelle. Il est important qu'il n'y ait pas de bulles d'air dans le béton qui pourrait engendrer une fragilisation.

Outils et équipements

Bosch Professional GRL650CHVG 360deg - 650m : Prix & Avis

Niveau laser rotatif 360 degrés BOSCH PROFESSIONAL GRL650CHVG

360deg - 650m

À partir de 3189.98 € - Alerte baisse de prix

Stanley Fatmax 120cm - Magnétique : Prix & Avis

Niveau à bulle manuel STANLEY Fatmax

120cm - Magnétique

À partir de 54.00 € - Alerte baisse de prix

Stanley Fatmax 30 cm - 2 bulles : Prix & Avis

Niveau à bulle manuel STANLEY Fatmax

30 cm - 2 bulles

À partir de 21.89 € - Alerte baisse de prix

Étape 7 : Enfoncez le poteau dans le béton et réalisez l'aplomb

Lorsque vous allez enfoncer le poteau, la pression exercée va faire remonter le béton, c'est normal et c'est pour cette raison que nous avons laissé une petite marge de 5 cm lorsque nous avons rempli le trou. Si jamais il manque du béton après positionnement du poteau, rajoutez en jusqu'à raz du sol en créant un légère pente vers l'extérieur du poteau avec votre truelle.

Une fois le poteau bien au fond du trou, munissez-vous de votre niveau à bulle et réalisez l'aplomb sur deux faces. C'est important de le faire maintenant car ensuite vous ne pourrez plus manipuler le poteau. Si votre béton n'est pas assez consistant, votre poteau va basculer tout seul, dans ce cas, attendez 30 min ou plus que le béton commence sa prise et durcisse légèrement pour effectuer l'aplomb.

Une fois le poteau bien stabilisé, avec votre truelle, réalisez une petite pente à la jonction entre le poteau et le béton sur chaque face. Cela permettra aux eaux de pluie de ne pas stagner à cet endroit et pourrir le bois, même si ce dernier est protégé par le goudron, on ne sait jamais.

Étape 8 : Laissez la prise se réaliser pendant quelques jours

Laisser le béton faire sa prise avant manipulation

Une période de plusieurs jours sera nécessaire avant de pouvoir manipuler votre béton en douceur. Le béton a besoin de 30 jours pour atteindre une résistance à 80%. Vous pourrez néanmoins installer votre grillage ou vos lames environ 1 semaine après le scellement, en étant pas trop brutal bien-sûr, c'est à dire en évitant de mettre le poteau en flexion.

Poursuivez votre lecture :

Bons plans