Déperditions thermiques et fuites de chaleur dans une habitation

Que ce soit pour la santé de votre compte en banque ou tout simplement pour votre confort de vie, vivre dans une habitation à forte déperdition thermique n'est pas particulièrement très agréable. La loi climat et énergie récente va, de toute façon, vous contraindre d'une manière ou d'une autre à réaliser les travaux nécessaires pour que votre maison soit convenablement isolée. Avant de régler les problèmes de perte d'énergie de votre logement, tentons de comprendre de quoi il

Sommaire

  1. Qu'est ce que la déperdition calorifique ?
  2. Quelles sont les pertes calorifiques au niveau des murs ?
  3. Quels sont les déperditions de chaleur par la VMC ou la cheminée ?
  4. Quelles sont les pertes de chaleur par les portes et les fenêtres ?
  5. Quelles sont les fuites thermiques au niveau du sol ?
  6. Quelles sont les pertes énergétiques au niveau des ponts thermiques ?
  7. Quelles solutions pour corriger ces problèmes de déperditions ?

Qu'est ce que la déperdition calorifique ?

Déperdition calorifique, thermique ou énergétique, vous trouverez différents termes pour expliquer le phénomène. Plusieurs termes pour expliquer le même phénomène naturel qu'est la perte de chaleur depuis l'intérieur de votre maison vers l'extérieur. Lorsque vous chauffez votre habitation, naturellement, cette chaleur va avoir tendance à s'échapper, le transfert thermique se fait toujours du chaud vers le froid.

La conception de votre maison et de son isolation seront les seules barrières qui permettront de limiter cette déperdition. Mais toutes les parties de votre bâtiment ne jouent pas à armes égales face à cette perte thermique.

Quelles sont les pertes énergétiques sur une toiture ?

Les calories contenues dans l'air ne sont pas inertes dans votre logement, elles bougent avec l'air ambiant et par malchance, l'air chaud a cette tendance naturelle à prendre la direction du sol vers la toiture. C'est un postulat physique indiscutable qui fait que, c'est par votre toiture que les déperditions énergétiques seront les plus fortes : environ 30% des pertes globales.

Quelles sont les pertes calorifiques au niveau des murs ?

Second poste qu'il faudra particulièrement soigner au niveau isolation, les murs de votre maison sont malheureusement à l'origine de 20% environ des pertes calorifiques totales. Bien que l'air chaud ne se déplace pas de manière horizontale, il ne se déplace pas non plus de manière strictement vertical à cause des différents mouvements d'air intérieur provoqués par les VMC et les aérations.

La problématique des murs est qu'une forte isolation peut réduire significativement la superficie d'une pièce et poser quelques problèmes pour installer vos fenêtres. De plus, certaines vieilles bâtisses en pierre acceptent assez mal de ne plus pouvoir respirer correctement.

Quels sont les déperditions de chaleur par la VMC ou la cheminée ?

Une cheminée est une ouverture directe vers l'extérieur du logement, on comprend aisément pourquoi d'importances quantités de calories s'échappent par là. La VMC qui aspire l'air intérieur humide pour le rejeter dehors est également une cause importante mais qui a l'avantage de posséder une solution : la VMC double flux.

Les aérations quant à elle sont également un problème, mais qui offre aussi une solution soit en installant une VMC double flux soit en installant des entrées d'air hygroréglables. Toutes ces installations pourtant nécessaires à la qualité de l'air peuvent être responsables de 20% des déperditions ...

Quelles sont les pertes de chaleur par les portes et les fenêtres ?

Toutes ouvertures dans la maçonnerie peut engendrer des problèmes de déperditions de chaleur. Bien que les évolutions en matière de fenêtres (double et triple vitrage) aient grandement améliorer le confort thermique des habitations, cela reste des zones de faiblesse qu'il faut convenablement travailler lorsque l'on isole.

Il en va de même pour les portes d'entrée, ou les portes de service (souvent délaissées niveau isolation) qui offrent une belle porte de sortie de la chaleur pouvant aller jusqu'à 15%!

Quelles sont les fuites thermiques au niveau du sol ?

En fonction de la méthode de construction du bâtiment, sur terre-plein ou sur vide sanitaire, les fuites thermiques à ce niveau peuvent être non négligeables. Même si le sol ne représente que 10% des fuites thermiques de votre logement, ce n'est pas une raison pour ne pas s'en occuper lors de travaux de rénovation.

Pour augmenter de manière significative la résistance thermique du sol, on utilise des panneaux rigides en PU sous une chape ou une dalle.

Quelles sont les pertes énergétiques au niveau des ponts thermiques ?

Il est fort à parier que beaucoup d'entre vous n'ont pas la moindre idée de ce qu'est un pont thermique. Pourtant, ces défauts de conception peuvent faire perdre 5% de vos déperditions totales. Les ponts thermiques dans les constructions modernes sont de plus en plus évités grâce aux nouvelles manières de travailler et de concevoir les bâtiments.

Généralement, ces ponts thermiques sont situés aux jonctions entre un mur et une dalle, ou entre un mur et un plafond ... ce sont ces recoins qui sont souvent dépourvus d'isolation car les anciennes techniques de construction ne permettaient pas d'y remédier et il faut bien le dire, tout le monde s'en foutait un peu ...

Quelles solutions pour corriger ces problèmes de déperditions ?

Les déperditions thermiques dans un logement ne sont pas une fatalité, heureusement. Il existe de nombreuses solutions qui peuvent permettre d'améliorer le confort à l'intérieur du logement. Ces techniques peuvent être plus ou moins délicates et onéreuses à mettre en œuvre en fonction de votre cas. Analysons ensemble comment corriger les déperditions thermiques :

  • L'isolation efficace de l'enveloppe du bâtiment : par l'intérieur ou par l'extérieur
  • Le remplacement des menuiseries : fenêtres et portes
  • L'installation d'une ventilation mécanique contrôlée intelligente

Nous vous proposons ces pages dédiées :

Bons plans