Étapes de construction d'un mur de clôture pour portail coulissant

Se lancer dans la construction d'un mur de clôture quand on n'est pas maçon peut faire peur et cela se comprend. Pourtant, vous ne serez pas le premier à réaliser cet ouvrage loin de là. Pour vous aiguiller et vous aider dans la conception de cet ouvrage de maçonnerie, nous vous proposons ce tutoriel expliquant les différentes étapes de réalisation des fondations jusqu'au revêtement de finition.

Sommaire

Outillage nécessaire pour ce tutoriel

Matériaux nécessaires pour ce tutoriel

  • Ciment 42.5
  • Mélange à béton
  • Armature de semelle filante
  • Armature de chainages
  • Ronds béton
  • Enduit de façade
  • Enduit d'imperméabilisation
  • Profilés d'angles
  • Treillis en fibre de verre

Étape 1 : Réalisation de la semelle filante de fondation

Réalisation de la semelle filante de fondation

Il s'agit de la toute première étape de la construction d'un mur de clôture. La plupart du temps, ce sera une semelle filante qui sera indiquée dans la conception de votre fondation, mais cela dépend de la nature de votre sol, de sa portance et de l'environnement.

La réalisation d'une semelle commence par le terrassement du terrain avec la création d'une tranchée à une profondeur hors-gel dans laquelle on installe des armatures métalliques autour desquelles on coule du béton. L'ouvrage forme ainsi un bloc en béton armé très solide capable de résister à la compression et à la torsion.

Il est aussi possible de couler le béton dans un coffrage en bois maintenu par des piquets prévus à cet effet. Il est parfois nécessaire d'y recourir à cause de parois de tranchées trop friables. L'épaisseur de la semelle est déterminée par les paramètres de votre ouvrage/sol et il un béton de propreté est souvent nécessaire pour aplanir le fond de forme.

Étapes détaillés pour la réalisation d'une semelle filante de mur de clôture disponible ici

Documentation utile :

Outillage utile

Weber  Hydrofuge liquide 300mL : Prix & Avis

Hydrofuge de masse liquide WEBER

Hydrofuge liquide 300mL

À partir de 11.10 € - Alerte baisse de prix

Arcane industries  10 m² : Prix & Avis

Treillis fibre de verre pour enduit de façade ARCANE INDUSTRIES

10 m²

À partir de 38.00 € - Alerte baisse de prix

Eberth  65L - 220W : Prix & Avis

Bétonnière électrique EBERTH

65L - 220W

À partir de 209.90 € - Alerte baisse de prix

Étape 2 : Assemblage des piliers et parpaings du soubassement

Assemblage des piliers et parpaings du soubassement

Une fois la fondation en place, vous pourrez vous lancer dans la réalisation du soubassement de votre mur de clôture. Ce soubassement est composé d'éléments de piliers qui feront offices de poteaux raidisseurs dans lesquels viendront se positionner des armatures de chainage vertical qui seront ligaturés avec les fers d'attente. Puis vous viendrez assembler des parpaings entre les piliers.

Le soubassement peut être représenté comme la partie de votre mur qui se trouvera sous le niveau du sol fini. Sachez aussi qu'il existe différentes manières de réaliser un soubassement, en particulier dans le choix des éléments de construction utilisés et du ferraillage.

Étapes détaillés pour la réalisation d'un soubassement de mur de clôture

Documentation utile :

Étape 3 : Élévation des piliers et des parpaings

Élévation des piliers et des parpaings

Afin de créer une rupture de remontées capillaires entre le soubassement et les parpaings du mur, le premier point va consister à positionner une bande d'arase aussi bien au niveau des parpaings que des piliers. Une fois en place, vous pourrez vous attaquer à l'élévation des lignes de parpaings.

Afin de renforcer la structure et la rendre résistante aux différentes forces qui vont s'exercer, les piliers sont ferraillés avec des armatures verticales qui viendront se ligaturer avec l'armature horizontale qui sera installée sur la dernière ligne de parpaings. Le ceinturage du mur sera réalisé à l'aide de béton.

Étapes détaillés pour le montage des parpaings d'un mur de clôture

Documentation utile :

Étape 4 : Pose des chapeaux de piliers et couvre-murs

Pose des chapeaux de piliers et couvre-murs

Afin de protéger efficacement votre maçonnerie et les aciers qui se trouvent à l'intérieur, il faut maintenant passer à la pose des chapeaux de piliers et des couvre-murs de parpaings. Ces éléments ont à la fois un rôle technique important mais aussi un objectif esthétique. Il conviendra donc de s'appliquer à une pose soignée.

La pose se fait avec de la colle à carrelage pour extérieur ou avec un mortier de montage classique, c'est vous qui voyez ce que vous préférez. Une meilleure efficacité a été observée avec la colle à carrelage nous concernant. Pour réussir le niveau et l'alignement, prenez connaissance du tutoriel détaillé ci-dessous.

Étapes détaillés pour la pose des couvertines et chapeaux de piliers

Étape 5 : Ferraillage et réalisation du seuil pour le portail coulissant

Ferraillage et réalisation du seuil pour le portail coulissant

La dernière étape dans la construction de notre mur de clôture résidera en la conception du seuil en béton armé pour la pose du portail coulissant. En effet, un portail coulissant doit être posé sur un socle spécifique sur lequel on pourra fixer un rail de guidage et éventuellement une motorisation.

La réalisation d'une tranchée est donc nécessaire. Dans laquelle nous viendrons installer et ligaturer des armatures de semelle pour rendre le seuil solide et résistant. Puis du béton sera coulé et lissé pour obtenir un résultat propre.

Étapes détaillés pour la construction d'un seuil de portail coulissant

Outils et équipements

Eberth  140L - 550W : Prix & Avis

Bétonnière électrique EBERTH

140L - 550W

À partir de 309.90 € - Alerte baisse de prix

Altrad Ecomix 130L - 600W : Prix & Avis

Bétonnière électrique ALTRAD Ecomix

130L - 600W

À partir de 249.00 € - Alerte baisse de prix

Scheppach MIX125 125L - 550W : Prix & Avis

Bétonnière électrique SCHEPPACH MIX125

125L - 550W

À partir de 231.90 € - Alerte baisse de prix

Étape 6 : Réalisation de l'imperméabilisation et de l'enduit

Réalisation de l'imperméabilisation et de l'enduit

Imperméabiliser le soubassement de votre mur de clôture est indispensable. Cela va éviter à l'eau de s'infiltrer derrière les enduits et, à terme, de les décoller. Il faut donc réaliser l'imperméabilisation du soubassement avant le remblayage à l'aide d'un mortier spécifiquement prévu à cet effet. Nous évitons pour notre cas les enduits bitumeux sur lesquels il n'est pas possible d'enduire dessus ensuite.

Enfin, vous devrez ensuite poser un treillis en fibre de verre dans votre première couche d'enduit avec de protéger des fissures et microfissures. Vous devrez aussi réaliser la pose des profilés d'angles sur chaque pilier. Nous vous montrons tout ceci dans le tutoriel ci-dessous.

Étapes détaillés pour la réalisation d'une imperméabilisation et d'un enduit

Documentation utile :

Bons plans