Monter un mur de clôture en parpaings creux avec chainage et piliers

Après nos tutoriels sur la réalisation d'une semelle de fondation et d'un soubassement pour notre mur de clôture, nous vous proposons la suite avec le montage des parpaings, des piliers et du chainage horizontal qui viendra ceinturer totalement notre ouvrage de maçonnerie. Ce tuto vous explique étape par étape comment procéder pour vous aider à mener à bien la construction de cet ouvrage.

Sommaire

Outillage nécessaire pour ce tutoriel

Matériaux nécessaires pour ce tutoriel

  • Armature de chainage vertical et horizontal
  • Mélange à béton prêt à l'emploi
  • Ciment 42.5
  • Sable à maçonner 0/4 pour mortier d'assemblage
  • Parpaings creux et en U aux dimensions désirées
  • Eléments de pilier aux dimensions désirées
  • Bande d'arase pour imperméabiliser

Étape 1 : Préparez les armatures pour les éléments de pilier

Préparation du ferraillage de piliers et découpe des armatures

Le ferraillage des éléments de pilier est essentiel, en particulier lorsqu'un mur de clôture est destiné à recevoir un portail qui sera ouvert/fermé régulièrement. Les piliers jouent également un rôle de renfort global très important du mur de clôture. C'est pourquoi nous allons y installer des armatures en acier autour desquelles nous coulerons du béton par la suite.

Les armatures que nous utilisons sont des armatures destinées à la réalisation d'un chainage vertical qui ressemblent à ça, elles sont constituées de 4 filants de diamètre 10mm en 8x8cm, ce qui permet de laisser une bonne marge d'enrobage de béton autour des aciers puisque nos éléments de pilier sont en 26x26cm (extérieur).

Il est toujours préférable de ne pas découper ces armatures métalliques, mais dans notre cas, elles font 3m de longueur et il sera bien difficile d'enfiler les éléments de pilier à une telle hauteur. Nous allons donc couper ces armatures en deux sections de 1m50 chacune.

Pour ça, une disqueuse 125mm de ce type avec un disque diamant à tronçonner fera parfaitement l'affaire. Pour rappel, ce tutoriel est la suite de deux autres tutos sur la réalisation d'une semelle filante de fondation et d'un soubassement pour mur de clôture, prenez en connaissance avant de poursuivre si cela n'a pas déjà été fait.

Tutoriels à lire avant de poursuivre

Étape 2 : Installez les armatures dans les éléments de pilier

Avec des sections de 1m50 que nous avons découpé, il est beaucoup plus simple de mettre en place vos armatures. L'objectif est simple, enfoncer les armatures jusqu'au contact de la semelle de fondation, en faisant passer les fers d'attente dans l'armature en même temps. Les armatures d'attente que nous avions laissé lorsque nous avons coulé la fondation sont justement là pour ça, créer la jonction avec le chainage vertical.

Même si ce n'est pas évident car les filants sont rarement droits, essayez de positionner votre armature le plus d'aplomb possible et le plus centré possible dans l'élément de pilier. Une fois la position trouvée, munissez-vous d'une pince à ligaturer de ce type et ligaturez l'armature avec les fers d'attente, solidement. Plus rien ne doit bouger facilement.

Outillage utile

Stanley  Cordeau + Poudre + Niveau : Prix & Avis

Cordeau traceur STANLEY

Cordeau + Poudre + Niveau

À partir de 10.62 € - Alerte baisse de prix

Scheppach MIX140 140L - 550W : Prix & Avis

Bétonnière électrique SCHEPPACH MIX140

140L - 550W

À partir de 319.00 € - Alerte baisse de prix

Eberth  65L - 220W : Prix & Avis

Bétonnière électrique EBERTH

65L - 220W

À partir de 209.90 € - Alerte baisse de prix

Étape 3 : Positionnez la bande d'arase pour la rupture de capillarité

Certains n'utilisent pas de bande d'arase pour arrêter les remontées capillaires depuis le soubassement vers les parties supérieures du mur. D'autres préfèrent utiliser un mortier avec un imperméabilisant intégré. D'autres encore ne font rien du tout ... et augmentent considérablement les risques de voir leur enduit de façade se décoller après quelques mois/années sous l'effet de l'humidité.

Le parpaing ne risque rien à l'eau, le mortier de montage non plus, ces éléments de maçonnerie peuvent être enterrés et soumis à des conditions rudes sans que cela n'altère leur solidité. Ce n'est pas le cas des revêtements de mur de façade comme les enduits. Bien que ces produits soient imperméabilisants, le fait que l'humidité s'infiltre entre l'enduit et le parpaing risque fort de casser l'adhésion entre les deux éléments.

C'est pourquoi nous allons utiliser une bande d'arase d'étanchéité de ce type prévue à cet effet. Cette bande est vendu en rouleau, il s'agit simplement de la dérouler sur un lit de mortier, la positionner, plus appliquer un second lit de mortier sur lequel positionner les parpaings. Vous sélectionnerez la bonne largeur de la bande si possible, la même que celle des parpaings.

Pour le montage du mur de clôture, nous utilisons un mortier constitué de sable à maçonner de granulométrie 0/4, du ciment 42.5, le tout dosé à environ 300kg/m3. Nous utilisons le même mortier pour la réalisation de l'arase. Afin de faciliter le calage des parpaings par la suite, nous appliquons le mortier sur 2 cm en dessous de la bande et 2 cm au-dessus pour la pose des blocs.

Bien-sûr, la bande est à placer aussi bien sur les parpaings de soubassement que sur les piliers.

Étape 4 : Scellez les éléments de pilier sur ceux du soubassement

Vous verrez que ce n'est pas toujours évident et légèrement agaçant de mettre le mortier sur la bande d'arase, car il glisse et a tendance à tomber du fait de la faible largeur d'arête de l'élément de pilier. Une bonne épaisseur de 2cm suffira normalement à faire tenir la bande en place.

Calez et scellez définitivement les deux premiers éléments de pilier en prenant soin de vérifier les niveaux et les aplombs dans tous les plans de l'espace, c'est une habitude à prendre, il faut le faire tout le temps en maçonnerie. Un long niveau à bulle comme celui-ci est bien pour ce genre de tâche.

N'oubliez pas non plus de faire le niveau entre les deux éléments de pilier. Nous utilisons dans notre cas une longue règle de maçon de 4m avec un niveau à bulle de 1m au dessus, histoire d'obtenir une mesure fiable sur une telle longueur.

Étape 5 : Scellez la première ligne de parpaings creux sur le soubassement

La réalisation de cette première ligne de parpaings creux se fait exactement de la même manière que lors de la conception du soubassement. Nous utilisons un cordeau tendeur qui va nous permettre de vérifier l'alignement des parpaings pendant la pose et un long niveau pour vérifier la planéité de la ligne.

La première étape consiste à appliquer le mortier de montage sur la bande d'arase, une bonne épaisseur de 2cm. Puis, nous scellons les deux parpaings à chaque extrémité. Nous mettons à niveau et d'aplomb à l'aide d'un fil à plomb, par exemple. Puis, nous fixons le cordeau tendeur sur ces deux parpaings et nous continuons l'assemblage des parpaings intermédiaires. Nous réalisons niveaux et aplombs puis nous remplissons les interstices entre chaque parpaing.

Cette méthodologie sera à appliquer sur l'ensemble de l'élévation de ce mur de clôture, de part et d'autre du futur portail. Une fois que vous aurez fait 2/3 fois le cycle, ça ira tout seul sans réfléchir.

Documentation utile

Étape 6 : Réalisez la même opération de l'autre coté du portail

Nous allons répliquer le procédé précédent sur l'autre partie de notre mur de clôture. Nous prenons grand soin que le niveau entre les deux parties soit parfait, afin que visuellement cela ne se voit pas une fois l'élévation du mur terminé.

Nous arrêtons l'élévation des parpaings et des piliers une fois que nous arrivons à 20 cm environ du haut des armatures métalliques de chainage vertical. Pourquoi ? Souvenez-vous, nous avons découpé nos armatures en deux sections, il va donc falloir procéder à la ligature de la seconde section pour pouvoir continuer l'élévation du mur.

Étape 7 : Positionnez et ligaturez la seconde section des armatures

La méthodologie pour la ligature des armatures entre elles est identique à celle utilisée pour la jonction armatures/fers d'attente. Nous allons positionner la seconde section sur la première, en emboitant les deux parties sur une au moins 30cm. Puis, à l'aide de la pince à ligaturer, nous allons solidement fixer les filants entre eux.

Bien-sûr, l'armature doit être d'aplomb et ne doit surtout pas venir en contact avec les parois des éléments de pilier. Nous le rappelons encore, l'enrobage des aciers doit être suffisant et d'au moins 5cm.

Une fois les aciers de chainage en place dans les piliers, nous continuons l'élévation des piliers et des parpaings jusqu'à arriver à l'avant-dernière ligne de notre mur de clôture. Naturellement, dans notre cas, nous avons calculé de manière à ce que la dernière ligne de parpaings que nous allons installer arrive parfaitement a bonne hauteur avec les éléments de pilier ... vous devrez faire un petit schéma en vue de coupe, vous comprendrez pourquoi ensuite.

Étape 8 : Scellez la dernière ligne de parpaings en utilisant des blocs en U

Afin de ceinturer et solidariser totalement les éléments constitutifs du mur de clôture, nous allons terminer la dernière ligne avec des parpaings en U, dont l'appellation conforme est parpaing de chainage horizontal. Le principe de ces parpaings est de permettre l'installation d'aciers de construction dans la fente prévue à cet effet.

Pour pouvoir installer ces aciers de chainage et faire la jonction avec les armatures des piliers, nous allons créer une ouverture de la largeur d'un parpaing sur la face interne des piliers. Le principe est de permettre le passage de la ferraille des blocs en U vers l'intérieur des éléments de pilier.

Une fois les ouvertures crées, le principe de pose des agglomérés en U est exactement le même que pour des parpaings creux classiques : mortier, scellement, ajustement, alignement avec un cordeau traceur. Par contre, il n'y a pas de joints verticaux à faire sur ces blocs, il faut les coller les uns après les autres.

Documentation utile

Outils et équipements

Eberth  140L - 550W : Prix & Avis

Bétonnière électrique EBERTH

140L - 550W

À partir de 309.90 € - Alerte baisse de prix

Altrad Ecomix 130L - 600W : Prix & Avis

Bétonnière électrique ALTRAD Ecomix

130L - 600W

À partir de 249.00 € - Alerte baisse de prix

Scheppach MIX125 125L - 550W : Prix & Avis

Bétonnière électrique SCHEPPACH MIX125

125L - 550W

À partir de 231.90 € - Alerte baisse de prix

Étape 9 : Ligaturez l'armature de chainage horizontal avec le chainage vertical

Concernant le chainage horizontal, nous utilisons une armature triangulaire, à 3 filants donc, adaptée à la largeur des parpaings en U et de même diamètre que les filants de l'armature verticale. Le principe est de positionner cette armature dans les blocs en U, bien centrée dans l'axe, et légèrement surélevée du fond pour permettre un bon enrobage.

Les extrémités de l'armature horizontale devront venir s'emboiter dans les armatures verticales. Puis, à l'aide d'équerres de liaison de même diamètre, nous allons ligaturer les deux armatures entre elles.

Il est possible de s'affranchir de l'achat d'équerres de liaison en utilisant des ronds à béton comme ceux-là de grande longueur que vous découperez en sections de 1 m et que vous plierez à 90 degrés, pour former une équerre.

Étape 10 : Bétonnez les poteaux et les parpaings de chainage

Bétonnage des éléments de pilier et des parpaings de chainage

Compte-tenu de la quantité de béton à préparer, l'utilisation d'une bétonnière est le minimum vital. Nous allons réaliser un béton constitué de sable, de graviers à béton et de ciment 42.5. Le tout dosé à 300/350 kg/m3.

Commencez par verser le béton dans les éléments de pilier. Il est impératif que le béton aille bien se caler tout en bas, dans le fond du poteau, c'est essentiel. Prévoyez donc de quoi pousser le béton car ce dernier a tendance à venir se coincer dans les filants des armatures métalliques.

Remplissez de béton jusqu'en haut et passez au remplissage des parpaings de chainage. De la même manière, assurez-vous que le béton soit bien réparti dans les coins et sous les armatures.

Étape 11 : Découpez les armatures qui dépassent

Il est tout à fait possible que les aciers de construction dépassent des piliers, cela est normal. Il aurait été possible des les découper plus précisément lors de l'élévation du mur, mais procéder de cette manière ne pose pas de problèmes étant donné que les piliers seront protégés par des chapeaux par la suite, ce sera d'ailleurs le thème du prochain tutoriel.

Le temps de prise que ce soit pour le béton ou pour le mortier est d'environ 3 semaines pour obtenir 80% de résistance. Vous pourrez néanmoins couper les filants qui dépassent au bout d'une semaine sans soucis.

Poursuivre la lecture :

Bons plans